TABLETTE IV : LE NATIF DE L’ESPACE

Homme, écoute la voix de la Sagesse que j’ai amassée depuis le début du temps et de l’espace à l’origine de ce cycle cosmique.

Moi THOTH, l’enseignant des hommes, je suis de Tout ce qui est ; le Maître des mystères, le Soleil du matin, l’enfant de la Lumière qui brille de tout son éclat.

Il y a longtemps durant mon enfance dans la fabuleuse Atlantide, je contemplais les étoiles en rêvant de mystères qui dépassent les hommes. C’est alors que dans mon cœur grandit le désir de conquérir le sentier qui mène aux étoiles.

Durant des années j’ai cherché de nouvelles connaissances en suivant la voie de la Sagesse jusqu’au moment où mon âme s’est enfin libérée de ses entraves pour s’envoler. J’étais enfin libre des limites des hommes de la terre. Affranchi de mon corps j’ai bondi dans la nuit. L’espace des étoiles venait enfin de s’ouvrir. J’étais libre des entraves de la nuit.

J’ai parcouru l’espace sans fin, bien au-delà des connaissances et des limites des hommes. Loin dans l’espace, mon âme a voyagé librement dans le cercle infini de la lumière. J’ai vu de gigantesques planètes et des mondes étranges qui dépassent les rêves des hommes. J’ai découvert que la grande Loi, dans toute sa beauté, est la même là-bas qu’ici parmi les hommes. Emporté par les scintillements de mon âme à travers la beauté infinie, j’ai voyagé avec mes pensées à travers l’espace.

Je me suis reposé sur une planète de beauté où l’harmonie palpitait dans l’air. Il y avait là des formes qui se déplaçaient dans un ordre parfait, grandes et majestueuses comme des étoiles dans la nuit. Elles s’harmonisaient dans un équilibre ordonné, symboles de la Loi cosmique.

Nombreuses sont les étoiles que j’ai croisées durant mon voyage, nombreux les mondes habités par d’étranges races d’hommes ; certains sont aussi évolués que les étoiles du matin, d’autres écrasés par la torpeur de la nuit. Tous et chacun persévèrent vers le haut, appréciant les sommets conquis et colmatant les brèches, parfois dans la clarté parfois dans l’obscurité, ils travaillent à augmenter la lumière.

Homme, la lumière est ton héritage. Sache que l’obscurité n’est qu’un voile. Scellée dans ton cœur se trouve la clarté éternelle qui attend l’occasion pour conquérir un peu plus de liberté et pour enlever le voile de la nuit.

J’ai aussi rencontré des êtres qui ont conquis l’Ether et qui se sont affranchis de l’espace tout en demeurant des hommes. Loin dans l’espace, en utilisant la force qui est la fondation de toutes choses, ils ont constitué une planète. Là, grâce à cette force qui baigne toute la création ils savent condenser et précipiter l’Ether dans des formes qui se développent selon leur vouloir. Fabuleux par leur science, grands par leur sagesse, voilà les enfants des étoiles. Longtemps je me suis arrêté pour contempler leur sagesse et je les ai vu construire de gigantesques cités d’or et de rose à partir de l’Ether.

Formé à partir de l’élément primordial, base de toute matière, l’Ether est la quintessence universelle. Les enfants des étoiles savent constituer une image dans leur esprit pour qu’aussitôt l’Ether se condense et se matérialise dans la forme choisie et commencer à grandir. C’est dans un lointain passé qu’ils ont conquis l’Ether et qu’ils se sont libérés de la servitude du travail.

Dans ce voyage de mon âme à travers le Cosmos j’ai vu d’anciennes et de nouvelles choses pour apprendre que l’homme est aussi un enfant de l’espace, un Soleil du Soleil, un enfant des étoiles.

Sache que partout où il se trouve l’homme est un avec les étoiles. Leur corps ne sont rien d’autres que des planètes qui tournent autour du soleil central.

Regarde le Soleil, regarde la terre et voit que tout cela est un tout. La terre est du Soleil inversé. Quand tu prend conscience de ta lumière tu t’installes sur le soleil, tu es le soleil qui contemple sa création.

Lorsque tu t’installes dans la lumière de la sagesse, tu deviens libre de briller dans l’Ether – tu es un des Soleils qui brillent dans l’obscurité, un des enfants de l’espace qui grandissent dans la lumière. Un frère de la constellation des étoiles.

Tout comme les étoiles perdent de leur éclat en allant vers le matin, l’âme avance sans cesse en laissant derrière elle l’obscurité de la nuit pour fusionner dans la lumière. Comme les étoiles l’âme se forme à partir de l’Ether primordial et se remplit de la clarté qui coule de la source. Elle fusionne avec l’Ether qui l’encercle et qui l’enflamme jusqu’au moment de sa libération.

Élève ta flamme AU-DESSUS DES TÉNÈBRES QU’EST L’ÉTHER et envole-toi de la nuit pour trouver ta liberté.

C’est ainsi que j’ai voyagé dans l’espace-temps, en sachant que mon âme était enfin libre, en sachant que je pouvais maintenant grandir en sagesse. Jusqu’au moment où je suis enfin passé dans un plan au-delà du savoir et de la sagesse, au-delà de tout ce qui est imaginable. Et là, homme, mon âme fut inondée de joie en découvrant que j’étais enfin libre.

Écoutes, enfant de l’espace, écoutes ma sagesse, saches que toi aussi tu seras libre. Écoutes encore, Homme, sois attentif à ma sagesse, écoute ma voix qui te dis que toi aussi tu peux vivre et être libre. Nous ne sommes pas de la terre, mais des enfants de l’infinie lumière cosmique.

Ne vois-tu pas, Ô homme, quel est ton héritage ? Ne vois-tu pas que tu es lumière véritable ? Soleil du Grand Soleil tu seras. Lorsque tu auras acquis la Sagesse tu deviendras conscient de ton appartenance à la lumière.

Je te donne maintenant mon savoir et la liberté de marcher sur le sentier que je t’ai ouvert grâce à mes efforts et qui te conduira vers les étoiles.

Sois attentif, Ô homme, prend conscience de ton asservissement et découvre comment te libérer de tes durs labeurs. Tu émergeras enfin de l’obscurité, un avec la lumière, un avec les étoiles.

Sache que c’est seulement en restant sur les sentiers de la sagesse que tu pourras t’élever du royaume inférieur. La destinée de l’homme le ramène toujours dans les courbes du Tout infini.

Sache, Ô homme, que l’ordre est partout dans l’espace. Ne cherche pas à l’obtenir de force car il est déjà présent, il n’y a qu’à le laisser être. C’est seulement en te conformant à l’ordre que tu deviens Un avec le Tout. L’ordre et l’équilibre sont les lois du Cosmos. Suis-les et tu deviendras Un avec le Tout.

Celui qui veut suivre la voie de la Sagesse doit s’ouvrir à la fleur de vie et laisser sa conscience sortir de l’obscurité pour s’envoler dans l’espace et le temps du Grand Tout.

LE SILENCE

Tu dois tout d’abord te maintenir dans le silence jusqu’au point où tu te libéreras de tes désirs et de ton envie de parler dans le pur silence. Tu te libéreras de l’asservissement des mots en faisant la conquête du silence.

LE JEUNE

Tu dois aussi t’abstenir de manger jusqu’au moment où tu auras vaincu le désir des aliments, qui sont les liens qui enserrent l’âme.

LA NOIRCEUR

Allonge-toi ensuite dans l’obscurité. Ferme tes yeux à la lumière et concentre la force de ton âme dans le centre de ta conscience, afin de la libérer des attaches de la nuit.

VISUALISE ET SOIS ÉNERGIQUE

Places dans ton esprit l’image de ce que tu désires. Visualise l’endroit que tu souhaites voir et laisse-toi porter par ton pouvoir pour libérer ton âme de sa nuit. Utilise toute ta force pour l’ébranler afin qu’elle se libère.

La flamme cosmique est d’une puissance qui dépasse les mots. Elle traverse tous les plans inconnus des hommes, redoutable et équilibré, elle se déplace en ordre et en harmonie avec la musique qui dépasse l’homme. La flamme du Tout éternel s’exprime avec la musique et chante avec la couleur.

Toi aussi tu es une étincelle de cette flamme Ô mon enfant, toi aussi tu brûles avec la couleur et tu vis avec la musique. Écoute la voix et tu seras libre.

La conscience libérée fusionne avec le cosmos où elle devient Une avec l’Ordre et s’aligne avec le Tout.

Ne vois-tu pas que de l’obscurité la lumière doit jaillir et que sa flamme doit bondir toujours en avant. Vois ici le symbole du Tout.

Récites cette prière pour atteindre la sagesse. Prie pour qu’advienne la lumière du Tout.

“Redoutable ESPRIT de LUMIÈRE qui brille à travers le Cosmos, accorde ma flamme avec la tienne. Aimant du feu qui est Un avec le Tout, élève mon feu au-dessus de l’obscurité. Toi le redoutable et puissant, soulève mon âme. Enfant de la lumière, ne t’éloigne pas de moi. Attire à moi le pouvoir de me reposer dans ta fournaise ardente ; Un avec Tout et Tout avec Un, feu qui anime ma vie et qui est Un avec le Cerveau.”

Lorsque ton âme sera enfin libérée de ses liens l’obscurité s’éloignera de toi. Libéré des chaînes qui t’attachent à la chair, tu peux maintenant poursuivre ta quête sans fin de sagesse à travers l’espace infini. Avance et monte vers les royaumes de lumière ; dans le soleil du matin tu scintilles librement Ô âme.

Enfant de la lumière tu es le mouvement de la liberté qui avance dans l’ordre et l’harmonie. Recherche et garde ma Clef de Sagesse. Alors tu seras enfin libre.