TABLETTE XIV

Écoutes moi bien, ô homme, nous allons plonger au cœur d’une grande sagesse qui s’est perdue depuis l’époque des Gardiens et que les hommes ont oublié à travers les âges.

Saches tout d’abord que cette terre est avant tout une porte inter-dimensionnelle, gardée par des pouvoirs inconnus des hommes. Le Seigneur ténébreux en garde l’entrée qui mène sur une terre céleste.

Il sait que la voie qui mène vers la sphère de ARULU est gardée par des barrières qui ne peuvent être ouvertes que par l’homme qui vient de la LUMIÈRE. Sur cette terre, je suis le dépositaire des clefs qui ouvrent les portes de la Terre sacrée.

J’ai reçu l’ordre des grands pouvoirs au-dessus de moi de laisser ces clefs disponibles pour l’homme qui cherche.

Avant mon départ je veux te donner les secrets qui te permettront de te libérer de la servitude des ténèbres et des chaînes de la chair pour t’élever de l’obscurité vers la Lumière.

Sache que l’âme doit être nettoyé de toutes ses obscurités avant d’entrer dans le portail de la Lumière.

C’est pourquoi j’ai mis en place les mystères afin que ces secrets puissent être découverts. Même si l’homme sombre dans l’obscurité il pourra toujours se fier à la Lumière comme guide.

Cachés dans l’obscurité, voilés par des symboles, il sera toujours possible de trouver la voie qui conduit au portail de la lumière.

Dans l’avenir l’homme va nier les mystères mais le chercheur authentique saura toujours trouver la voie.

Maintenant je te demande de garder précieusement mes secrets et de les transmettre seulement à ceux que tu auras mis à l’épreuve. Ceci afin que la voie juste ne soit jamais corrompue et que le pouvoir de la Vérité puisse prévaloir à jamais.

Écoutes moi bien attentivement maintenant je vais te découvrir le Mystère. Sois attentif aux symboles des mystères que je te donne. Fonde une religion parce que ce n’est qu’ainsi que l’essence de ces mystères pourra survivre.

L’âme qui quitte cette terre parcours deux régions entre cette vie et la vie divine. La DOUAT où se trouvent les pouvoirs de l’illusion et SEKHET HETSPET le royaume des Dieux.

OSIRIS est le symbole du gardien du portique. C’est lui qui repousse les âmes des hommes sans mérite.

Au-delà se trouve ARULU, la sphère de ceux qui sont nés du ciel. La terre des Grands êtres. Lorsque mon travail parmi les hommes sera terminé j’irai les rejoindre dans ma maison ancestrale.

Il y a SEPT maisons dans le royaume des puissants et TROIS gardes devant le portail de chacune de ces maisons. Il y a QUINZE voies pour atteindre la DUAT.

Les maisons des Seigneurs de l’Illusion sont au nombre de DOUZE. Chacune est différente et pointe dans l’une des quatre directions.

Les grands pouvoirs qui jugent le Mort qui recherche l’entrée sont au nombre de QUARANTE DEUX.

Les Fils d’Horus sont QUATRE. Il y a deux gardiens de l’est et de l’ouest. ISIS est la mère qui intercède pour ses enfants, c’est la Reine de la lune qui reflète le Soleil.

BA est l’essence qui vit pour toujours. KA est l’ombre que l’ombre que l’homme appelle la vie. BA ne vient pas tant que KA ne s’est pas incarné.

Voilà les mystères qu’il faut préserver à travers les âges. Ce sont les clefs de la vie et de la Mort.

Écoutes maintenant le mystère des mystères ; découvre le cercle qui n’a ni commencement ni fin, la forme de celui qui est UN ET LE TOUT.

Écoute et comprend, va et applique-le, ainsi tu voyageras sur ma voie.

Mystère de tous les mystères le Grand secret que je vais te révéler est pourtant clair pour celui qui est né de la lumière.

Je vais déclarer un secret d’initié qui restera incompréhensible pour le profane. TROIS est le mystère qui provient de l’UN. Écoute et la lumière va descendre sur toi. Dans l’ancien des origines se trouvent trois unités en dehors desquelles rien ne peut exister.

Ces trois sont l’équilibre, la source de la création. Un Dieu, une vérité, un point de liberté.

Le trois provient du trois de l’équilibre : toute la vie, toute la mansuétude, tout le pouvoir.

Les attributs de Dieu dans sa maison de Lumière sont trois : pouvoir infini, sagesse infinie, amour infini.

Il y a trois pouvoirs qui sont donnés aux maîtres : transmuter le mal, favoriser le bien, et faire preuve de discrimination.

Dieu réalise trois choses inévitables : manifester le pouvoir, la sagesse, et l’amour.

À ces trois choses se rattachent trois pouvoirs qui créent toutes choses :
l’Amour divin possède la connaissance parfaite ; la Sagesse Divine connaît tous les moyens possibles ; et le Pouvoir Divin est acquis par la volonté commune de l’Amour Divin et de la Sagesse.

L’existence comporte trois cercles : Le cercle de la Lumière où réside Dieu et que lui seul peut traverser ; le cercle du Chaos où toutes les choses de la nature émergent de la mort ; le Cercle de la conscience où toutes les choses proviennent de la vie.

Toutes les choses animées ont trois stades d’existence : le chaos ou la mort, la liberté humaine ou la félicité du Ciel.

Les choses sont régit par trois nécessités : le commencement dans l’Abysse, le Cercle du chaos, et la plénitude du Ciel.

L’âme a trois voies : L’homme, la Liberté, et la Lumière.

Il y a trois obstacles : le manque de volonté à obtenir le savoir ; le non-attachement à Dieu ; l’attachement au mal.

Les trois se manifestent dans l’homme. Les Rois de ces pouvoirs intérieurs sont trois. Dans le corps de l’homme il y a trois chambres de mystères qui sont connues et inconnues.

Et maintenant écoute celui qui est libéré et qui surpasse les servitudes de la vie pour aller vers la lumière.

Sachant que la source de tous les mots doit s’ouvrir. Oui, même les portes d’Arulu ne pourront rester fermées. Et pourtant fait attention Ô homme qui veut entrer au Ciel. Si tu n’as pas le mérite requis il serait préférable que tu tombes dans le feu.

Sache que les Célestes passent à travers la flamme pure. A chaque révolution des cieux ils se baignent dans la fontaine de Lumière.

Écoute bien ce mystère Ô homme : Il y a longtemps, bien avant la naissance de l’homme, j’ai habité l’antique Atlantide. C’est là que dans le Temple j’ai bu à la sagesse qui m’était versé comme une fontaine de Lumière par le gardien.

J’ai obtenu les clefs pour réaliser mon ascension dans la lumière de ce Grand Monde où je me suis présenté devant le Saint des saints qui siège dans la fleur de feu et qui est voilé par les éclairs de l’obscurité pour éviter que mon âme soit mise en éclat par sa Gloire.

Aux pieds de son trône de diamant il y avait quatre rivières de flammes qui se déversaient vers les mondes des hommes à travers les nuages.

La salle du trône était remplie des Esprits du ciel. Ce palais des étoiles était vraiment une merveille. Au-dessus du ciel, comme un arc en ciel de feu et de soleil les Esprits étaient formés pour chanter la gloire du Saint UN.

C’est alors que du milieu du feu une voix céleste se fit entendre :

“Contemple la gloire de la Cause première.”

J’ai vu cette Lumière qui se tient au-dessus de toute obscurité et qui reflète mon propre être. J’étais parvenu devant le Dieu des dieux, l’Esprit Soleil, le Souverain qui règne sur les étoiles des sphères. La voix se fit à nouveau entendre :

“Il y a l’Un, le premier, qui n’a ni commencement ni fin, qui a créé toutes choses, qui gouverne tout, qui est bon, qui est juste, qui illumine et qui supporte.”

C’est alors qu’une lumière intense se répandit du trône pour encercler et élever mon âme grâce à son pouvoir.

C’est alors que je me suis déplacé rapidement à travers les cieux pour découvrir les mystères des mystères, pour voir le cœur du cosmos et pour finalement être transporté sur la terre d’Arulu et comparaître devant les Seigneurs dans leur maison céleste.

Ils ouvrirent les portes pour que je puisse contempler le chaos primordial. Mon âme frissonna devant cette vision d’horreur et je me retirai de cet océan d’obscurité.

Je compris la nécessité de cette barrière entre les deux mondes et je compris pourquoi les Seigneurs d’Arulu l’avait mise en place. Seulement eux, dotés de cet équilibre infini avaient le pouvoir de bloquer la voie du chaos. Seulement eux pouvaient préserver la création de Dieu.

C’est alors que je suis passé devant le cercle du huit pour rencontrer les âmes qui avaient conquis l’obscurité et voir la splendeur de la lumière où ils résidaient.

J’ai désiré prendre place dans le cercle mais j’ai aussi voulu poursuivre ma voie et choisir l’œuvre qui me convenait.

J’ai traversé les chambres d’Arulu pour revenir sur Terre où mon corps repose. Je me suis levé de mon repos et je me suis avancé devant le Gardien où j’ai fait le vœu de renoncer à tous mes droits jusqu’au moment où mon travail sur la terre serait complété, lorsque l’âge des ténèbres sera enfin terminé.

Alors, écoute moi bien, ô Homme.

La parole que je vais te confier contient l’essence de la vie.

Avant que je retourne dans les chambres de l’Amenti, je dois enseigner le Secret des secrets, de façon à ce que toi aussi tu puisses t’élever dans la Lumière.

Garde bien cette parole et cache ses symboles afin que le profane ne puisse en rire pour ensuite y renoncer.

Dans chaque pays, tu formeras les mystères afin que le chercheur authentique puisse travailler dure pour les découvrir et que le lâche et l’aventurier soient écartés.

C’est ainsi que les secrets seront dissimulés et préservés jusqu’au moment où la roue du temps aura tournée.

Mais sois rassuré, à travers l’âge des ténèbres, mon esprit attendra et veillera à partir du royaume caché.

Lorsque tu auras passé toutes les épreuves tu pourras m’appeler avec la Clef que je vais maintenant te donner.

Alors, moi l’Initiateur, je répondrai à ton appel et je viendrai du royaume des Dieux au plus profond de l’Amenti pour transmettre à l’initié les paroles de pouvoir.

Je te préviens, ne me présente pas quelqu’un qui manque de sagesse, dont le cœur est impure ou dont la volonté est faible.

Si c’est le cas, je te retirerai le pouvoir de m’appeler des profondeurs où je sommeille.

Va et conquiert l’élément ténébreux. Exalte en toi la quintessence de la lumière. Va et appelle tes frères afin que je puisse rependre la sagesse de ma lumière pour éclairer leur voie lorsque je serai parti.

Viens dans la chambre, sous le temple. Assures-toi de jeûner durant trois jours. Alors je te donnerai la quintessence de ma sagesse et ton pouvoir brillera parmi les hommes.

Je te donnerai les secrets qui te permettront de montrer dans les cieux et qui feront de toi un homme dieu dans ton essence.
Va maintenant afin que je puisse invoquer ceux que tu connais et qui pourtant ne connaissent pas.