TABLETTE XIII : LES CLEFS DE LA VIE ET DE LA MORT

Écoute-moi, Ô homme, écoute ma sagesse. Sois attentif à la parole qui te remplira de la Vie. Sois attentif à la parole qui bannira les ténèbres, à la voie qui bannira la nuit.

J’ai apporté à mes enfants des mystères et une grande sagesse ; un savoir et un pouvoir qui provient de la plus haute antiquité.

Ne sais-tu pas que tout sera ouvert lorsque tu trouveras l’unité de toute chose ? Tu seras alors un avec les maîtres des mystères, conquérants de la Mort et Maîtres de la Vie.

Tu apprendras que dans la fleur de l’Amenti la vie bourgeonne et brille dans les Chambres.

Tu peux atteindre les Chambres de l’Amenti en esprit et rapporter la sagesse de sa lumière.

Saches que le passage qui mène au pouvoir réside dans le plus grand secret. Un secret qui n’est pas du domaine visible mais dans l’esprit invisible.

Saches que le passage pour aller à la vie passe par la mort.

Oui, tu dois passer par la mort, mais pas la mort que tu connais. Il s’agit d’une mort qui est une vie, un feu et une LUMIÈRE.

Tu veux connaître le mystérieux secret ? Alors regarde au fond de ton cœur, c’est là que le secret est dissimulé.

Le secret est caché en toi ; là est la source de la vie et la source de la mort.

Écoute-moi bien, ô homme, je vais te révéler le secret des anciens.

Dans les profondeurs de la terre se trouve la fleur, la source de l’esprit qui est lié à toute chose.

Au cœur de la terre il y a une vie qui bat au même titre qu’une vie se cache dans ta forme humaine.

La fleur de vie de la terre est comme la tienne, elle rayonne partout dans cette sphère, comme le sang rayonne partout dans ton corps. Elle apporte la vie à la terre et à tous ses enfants et renouvelle l’esprit d’une forme à l’autre.

Voilà d’où provient l’esprit qui anime ton corps et qui le moule et le façonne dans sa forme humaine.

Sache ici, ô homme, que ta forme est double et qu’un équilibre de cette polarité est présent dans tout ton corps.

Sache que lorsque la MORT s’approche rapidement, c’est parce que cet équilibre est ébranlé. Un des deux pôles est en excès par rapport à l’autre.

Un corps en parfait équilibre ne peut jamais être touché par le doigt de la mort.

Même un accident n’arrive que si cet équilibre est perdu.

Lorsque tu es en équilibre tu peux vivre sans goûter à la mort.

Sache que tu existes du fait qu’un équilibre existe entre deux pôles. Si l’un des pôles diminue au profit de l’autre la vie s’épuise rapidement. La Mort froide s’approche et va introduire un changement dans cette vie déséquilibrée.

Sache que le secret de la vie dans l’AMENTI est le secret qui consiste à restaurer cet équilibre entre les deux pôles.
Tout ce qui existe a une forme et vie à cause de l’esprit de vie qui se trouve dans ses pôles.

Ne vois-tu pas que l’équilibre de toutes choses qui existent se trouve dans le cœur de la Terre ?

La source de ton Esprit est tirée du cœur de la terre parce que à travers ta forme tu es un avec la Terre.

Lorsque tu as appris à maintenir l’équilibre en toi tu peux t’appuyer sur l’équilibre de la Terre.

Ton existence est liée à l’existence de la terre et tu changeras de forme lorsque la terre changeras de forme. Sans goûter à la mort tu es un avec cette planète et tu maintiens ta forme jusqu’au moment où tout finira.

Écoutes ce secret, ô homme, pour que toi aussi tu ne subisses pas le changement.

À chaque jour, durant une heure, tu t’allongeras avec la tête pointant vers le pôle positif (nord). Durant cette période tu focaliseras ta conscience entre la poitrine et la tête.

À chaque jour, durant une autre heure, tu t’allongeras avec la tête dans la direction du pôle négatif (sud). Durant cette période tu focaliseras ta conscience entre la poitrine et les pieds.

Maintiens cet équilibre une fois par sept et il gardera toute ta force et ta splendeur.

Même lorsque tu seras très âgé ton corps se régénérera et ta force sera celle des jeunes.

Voilà le secret connu des maîtres qui se gardent loin des doigts de la mort.

Ne t’écartes pas du chemin que je t’indique car lorsque tu auras passé le cap du centenaire, cette négligence te coûtera la vie. Écoute mes paroles et suit ma voie. Elle te permettra de conserver l’équilibre et de vivre ta vie.

Et maintenant écoutes la sagesse que je te donne à propos de la Mort.

Lorsque tu auras terminé ton œuvre, viendras le moment ou tu voudras passer de cette vie pour aller vers la dimension où vivent les Soleils du matin et les enfants de la lumière ; trépasser sans douleur et sans regret vers le monde où se trouve la lumière éternelle.

Tout d’abord allonge-toi avec la tête qui pointe vers l’est. Replie tes bras sur la Source de ta vie (plexus solaire) comme tu peux le voir sur les images de l’Égypte ancienne. Focalise ta conscience sur le côté gauche (sud) et imagine qu’elle provoque un tourbillon qui rejoint ton côté droit (nord) ; ce qui sépare le haut et le bas de ton corps.

Ensuite projette-toi le long de ce tourbillon vers le nord et ensuite vers le sud. Détend-toi et maintiens ta conscience le long de cet axe.

La corde d’argent ainsi formée se projettera vers le Soleil du matin où elle fusionnera avec la Lumière et sera Une avec la source.

Tu te maintiendras dans la flamme éternelle, jusqu’à ce que, à nouveau, revienne le désir de revenir dans un lieu et dans une forme donnée.

Sache, Ô homme, que c’est ainsi que les grandes Âmes passent et se transforment à volonté d’une vie à l’autre. C’est ainsi que les Avatars passent, arrivant à désirer leur Mort de la même façon qu’ils désirent leur vie.

Mais il y a une clé qui permet de placer la conscience afin que la mémoire puisse être transporté d’une incarnation à l’autre.

Abreuve-toi de ma sagesse, ô homme. Apprend ici le secret qui te rendra MAÎTRE DU TEMPS. Apprend comment ceux que tu appelles les Maîtres sont capable de se souvenir de leurs vies passées. C’est un grand secret et pourtant il est facile à maîtriser ; celui qui te donne la maîtrise du temps.

Lorsque le moment de la mort approche rapidement, ne craint pas et sache que tu es le maître de la Mort. Détend ton corps et ne résiste pas.

Focalise la flamme de ton Âme sur ton cœur et emporte-là vers le siège du triangle formé par tes bras. Retiens-là un moment et ensuite déplace-toi vers le but. Ce but est situé entre tes deux sourcils, à l’endroit où la mémoire de la vie doit régner. Maintiens fermement ta conscience dans le siège du cerveau jusqu’au moment où les doigts de la mort viendront prendre ton âme.

De cette façon, lorsque tu passeras à travers l’état de transition, les souvenirs du passé viendront avec toi. C’est à ce moment que le passé deviendra UN avec le présent et que la mémoire sera préservée. De cette façon tu seras libéré des régressions et les acquis du passé vivront dans le moment présent.

Homme, tu viens d’entendre la voix de ma sagesse. Suis ma voie et puisses-tu vivres à travers les âges comme moi je le fais.