TABLETTE X : LA CLEF DU TEMPS

Écoute-moi, Ô homme. Accepte ma sagesse. Découvre les mystères profonds et cachés de l’espace.

Apprend quelle est cette PENSÉE qui se développe dans l’Abysse et qui apporte l’Ordre et l’harmonie dans l’espace.

Sache que tout ce qui existe provient de la Loi. Découvre donc la LOI et tu seras libre sans être limité par les chaînes de la nuit.

Très loin dans des espaces étranges j’ai voyagé dans les profondeurs de l’abysse du temps pour apprendre d’étranges mystères et en découvrir de plus étranges encore jusqu’à la fin où tout sera révélé.

Sache qu’un mystère est un mystère parce que c’est une connaissance inconnue de l’homme. Lorsque tu auras sondé le cœur de tout le mystère alors le savoir et la sagesse t’appartiendront.

LE TEMPS EST LE SECRET PAR LEQUEL TU PEUX TE LIBÉRER DE CET ESPACE. Pendant longtemps, moi Thoth, j’ai cherché la sagesse et je le ferai jusqu’à la fin de l’éternité parce que je sais que le but s’éloigne de moi à mesure que je m’en approche.

Même les SEIGNEURS DES CYCLES savent qu’ils n’ont pas atteint le but parce que leur sagesse leur apprend que LA VÉRITÉ GRANDIT SANS CESSE. Il n’y a pas un but ultime et final à atteindre il n’y a qu’une route que nous suivons à l’infinie.

Il y a très longtemps, j’ai parlé au GARDIEN. Je lui ai demandé de me révéler les mystères de L’ESPACE et du TEMPS. La question qui surgit de mon être fut la suivante :

“Dis-moi maître, qu’est-ce que le temps ?”

Le maître me répondit :

“Sache, Ô Thoth, qu’au commencement il y avait le VIDE et le NÉANT. Un néant sans espace-temps. C’est alors qu’une PENSÉE SURGIT DE CE NÉANT, une pensée décisive et envahissante qui remplit ce VIDE.

Il n’y avait alors aucune matière ; seulement une force, un mouvement, un vortex, une vibration provenant de cette pensée décisive qui remplissait le VIDE.”

J’ai alors demandé au maître :

“Cette pensée est-elle éternelle ?”

Le Gardien me répondit :

“Au commencement il y avait une pensée éternelle. Pour qu’une pensée soit éternelle le temps doit exister. C’est pourquoi LA LOI DU TEMPS se mit à grandir DÈS LE COMMENCEMENT, DANS CETTE PENSÉE DÉCISIVE.

Oui, le temps existe à travers l’espace. Il flotte dans un mouvement rythmique tranquille, dans un état immuable éternel. Le temps ne change pas, ce sont les choses qui changent dans le temps.

Le temps est la force qui garde les événements séparés, chacun à sa juste place.

Le temps ne bouge pas, c’est toi qui te déplaces à travers le temps, au fur et à mesure que ta conscience se déplace d’une événement à l’autre.

A travers le temps tu maintiens l’éternelle unité de ton existence.

Sache que même si à un moment dans le temps tu te sens fragmenté tu reste quand même UN à travers tous les temps.”

Comme la voix du Gardien s’estompait, j’ai poursuivis ma méditation sur le temps. Je savais que ses paroles portaient une grande sagesse et me donnaient une piste pour explorer les mystères du temps. J’ai souvent médité sur les paroles du Gardien et j’ai cherché à résoudre le Mystère du temps.

J’ai découvert que le temps se déplaçait en suivant des angles ou des directions étranges. Je savais que seules les courbes pouvaient me fournir la clef que je cherchais pour avoir accès à l’espace-temps.

J’ai découvert que la seule façon de me libérer du temps associé à ces mouvements angulaires était de me déplacer vers le haut et vers la droite dans un mouvement circulaire.

Je suis alors sorti de mon corps, aspiré par les mouvements qui me transformaient dans le temps. Durant mes voyages, j’ai vu des choses étranges et j’ai percé le secret de plusieurs mystères. Loin dans le passé, j’ai vu les origines de l’homme et découvert que rien n’est vraiment nouveau.

Cherche, Ô homme, à trouver la voie qui mène vers ces nouveaux espaces qui se formeront sans cesse dans le temps. Mais rappelle-toi que seule la Lumière est ton but véritable ; recherche-la sans cesse et persévère dans ta quête.

Ne laisse jamais les ténèbres envahir ton cœur. Que ton âme soit lumière, un soleil sur la voie.

Sache que dans la clarté éternelle ton âme n’est jamais enchaînée par les ténèbres, elle baigne toujours dans la lumière. Elle y brille comme un Soleil.

Sache que, même si ton âme est cachée dans l’obscurité elle demeure une étincelle de la flamme véritable. Elle est UNE avec la plus grande de toutes les Lumières. Trouve dans LA SOURCE le sens de ta quête. La Lumière est la vie ; sans la Grande Lumière rien ne peut exister.

Que ce soit au cœur de la matière la plus dense ou enchaînée dans les ténèbres, la Lumière est toujours présente.

Il arriva que j’étais dans les CHAMBRES DE L’AMENTI lorsque j’entendis la voix des Seigneurs de l’AMENTI qui prononçaient des paroles fortes et puissantes sur un ton qui retentissait à travers le silence.

Ils psalmodiaient la chanson des cycles, les paroles qui ouvrent le sentier de l’au-delà. C’est alors que je vis le grand chemin s’ouvrir devant moi et je pus contempler l’AU-DELÀ pour un instant. Je vis les mouvements des grands cycles cosmiques. Ils étaient vastes et portés par la pensée de la SOURCE.

C’est alors que je compris que même l’Infini est en changement et qu’il se dirige vers une fin impensable. Je vis que le Cosmos est ORDRE et qu’il est lui même une partie de ce mouvement infini qui englobe tout l’espace, qu’il est un ORDRE à l’intérieur d’un niveau D’ORDRE supérieur, toujours en mouvement, harmonieux à travers l’espace.

Je vis que la Grande roue des cycles est comme de vastes cercles à travers le ciel. Je compris que tout être est en croissance vers un autre état d’être qui se manifestera dans de lointaines coordonnées ESPACE-TEMPS.

Je savais que certaines PAROLES ont un pouvoir qui peut ouvrir à des dimensions qui sont normalement cachées à l’homme. Le VERBE est porteur de la clé qui peut ouvrir ce qui est en haut et ce qui est en bas.

Écoute-moi bien ô homme, retiens ce mot de puissance que je te laisse. Utilise-le et tu trouveras ce pouvoir dans sa sonorité.

Prononce le mot : « ZIN-URU » et tu trouveras le pouvoir. Mais pour qu’il soit efficace tu dois comprendre que l’homme est LUMIÈRE et que la LUMIÈRE EST HOMME.

Sois attentif, ô homme et entend ce que j’ai à te dire sur un mystère plus étrange que tout ce qui se trouve sous le Soleil.

Sache, ô homme, que l’espace est tout entier rempli d’univers contenus dans d’autres univers, des mondes entiers se superposent. Chacun est dans un autre et pourtant ils sont séparés par la LOI.

Un jour, dans ma recherche perpétuelle, j’ai ouvert une porte qui dissimule une profonde sagesse aux hommes.

J’ai attiré cette sagesse d’une autre dimension, elle qui était plus juste que les filles des hommes. Oui, je l’ai appelée des confins de l’espace afin qu’elle brille comme une Lumière dans le monde des hommes.

J’ai utilisé le tambour du Serpent et j’ai porté la robe pourpre et or. Sur ma tête j’ai placé la couronne d’Argent et autour de moi brillait le cercle de cinabre. J’ai levé mes bras et j’ai proféré l’invocation qui ouvre le sentier vers les dimensions de l’au-delà. C’est alors que j’ai appelé les SEIGNEURS des SIGNES dans leurs maisons :

“Seigneurs des deux horizons, gardiens des triples portes, tenez-vous l’Un à ma droite et l’Un à ma gauche lorsque L’ÉTOILE S’ÉLÈVE SUR SON TRÔNE et gouverne dans son signe.

Et toi, obscur prince d’ARULU, ouvre les portes de cette terre subtile et cachée relâche celle que tu tiens prisonnier.

Écoutez-moi, écoutez-moi, écoutez-moi, vous les Seigneurs obscurs et vous les ÉCLATANTS LUMINEUX, en vertu des noms secrets que je connais et que je peux prononcer, écoutez-moi et obéissez à ma volonté.”

J’ai alors enflammé le cercle et je l’ai appelé la Fille de lumière pour qu’elle vienne des dimensions de l’au-delà, du domaine D’ARULU. J’ai traversé le feu sept fois et sept fois encore. J’ai jeûné sans prendre de liquide.

Je invoqué ARULU, du royaume d’EKERSHEGAL. J’ai invoqué la femme de Lumière et c’est alors que devant moi sont apparus les signes obscurs, oui, les signes des Seigneurs D’ARULU. Puis ils sont disparus pour laisser place à la Dame de Lumière.

Elle était maintenant libérée des SEIGNEURS de la nuit, libre de vivre dans la lumière du Soleil terrestre, libre de vivre comme UNE ENFANT DE LA LUMIÈRE.

Sois attentif et écoute moi, Ô mon enfant. La Magie est un savoir qui repose exclusivement sur la LOI. Ne crains pas le pouvoir qu’elle contient parce qu’elle s’aligne sur la LOI, comme les étoiles dans le ciel.

Sans le Savoir la Sagesse est magie mais n’est pas la LOI. Tu peux t’approcher davantage du Soleil en possédant ce savoir.

Écoute-moi, mon enfant, suis mon enseignement. Recherche sans cesse la LUMIÈRE. Brille dans le monde des hommes et devient une lumière qui éclaire le sentier des hommes.

Suis-moi et apprend ma magie. Sache que la force est avec toi si tu le veux. Ne crains pas le sentier qui te mènera vers la connaissance et évite le sentier ténébreux. La lumière est tienne, Ô homme, si seulement tu veux bien la prendre. Brise les chaînes qui te retiennent et tu seras libre.

Ton âme vit ligotée par ses craintes et ses peurs qui la gardent en esclavage. Ouvre tes yeux et vois le grand SOLEIL DE LUMIÈRE. Ne crains rien parce que tout ce qui est devant toi est à toi. Sois le roi de lumière qui prend possession de son royaume.

La peur est le Seigneur du ténébreux ARULU ; celui qui n’a jamais fait face à la peur noire. Sache que la peur est une vibration qui provient de ceux qui sont eux-mêmes enchaînés par leurs peurs. Débarrasse-toi de tes limites, Ô mon enfant, et marche dans la lumière de cette journée glorieuse. Ne laisse pas tes pensées aller vers l’obscurité et tu seras UN AVEC LA LUMIÈRE.

L’homme est le résultat de ses croyances, qu’il soit un frère des ténèbres ou un enfant de la Lumière. Viens dans la lumière mon enfant. Marche sur la route qui conduit au Soleil.

Sois attentif et écoute ma sagesse. Utilise le mot que je t’ai donné. Utilise-le et tu trouveras la clé qui te permettra de devenir à jamais un ENFANT DE LA LUMIÈRE.